Rechercher

Vous avez dit confinement ?

Dans la démarche de confinement qui rime pour nous avec autonomie, sobriété heureuse et décroissance, nous aimerions partager avec vous des pistes de réflexion pour faire ensemble, mettre en commun, partager... Toutes les propositions sont bienvenues, faisons du lien !!

  • Pourrions-nous mettre en commun nos bien matériels, dans nos quartiers, avec nos voisins, nos amis ? Mettre (en faisant participer les communes) le matériel plus gros (broyeur, compost, zone artistique, potagère, four à pain, etc.) en commun...



  • Pourrions-nous entamer une réflexion autour de nos enfants (ce que propose l'association Viens, vis et deviens : la joie de grandir en liberté), de la parentalité positive, ce que nous voulons leur transmettre comme valeurs, comme idéaux... Qu'est ce qui est réellement important pour eux ? Est-ce que les tables de multiplication et les COD (on vous entend grincer des dents à l'évocation de ces doux souvenirs...) vont réellement les aider à grandir et à se construire leur Vie idéale ?



  • Pourrions-nous réfléchir à sortir du système « tout-monétaire » (comme dit par Coline Serreau dans "La belle verte" : « T'as pas de monnaie, t'as rien!! ») ?

  1. Troc : échange de service avec nos compétence, sans argent. Nos enfants pratiquent (presque) tous des activités extrascolaires, par exemple... Et cela ne les intéresse pas toujours 1 année complète... Ou cela est trop cher... Ou simplement trop énergivore en temps. Alors, pourquoi ne pas mutualiser nos compétences pour leur offrir l'occasion de découvrir et de grandir avec ce qu'ils veulent expérimenter ? Et pareil pour nous... Nous donner l'occasion de réaliser nos rêves d'enfants ou de plus grands.. Apprendre la guitare, cuisiner, peindre ou dessiner, élever des abeilles, écrire, tricoter... Nous avons tous des compétences à offrir aux autres !!

  2. Economie circulaire, sans échange d'argent. La monnaie locale peut être un levier...



  • Pourrions-nous réfléchir à nos modes de consommation et de production ? - Réfléchir notre politique locale, achats groupés locaux (via l'asso), - Achat de terres agricoles (planter des arbres, maraichage, etc) - Cultiver plus à plus d'endroits ? Même dans des endroits publics, semer des salades, des blettes, des fleurs... - Consommation de produits animaux : poule, lapins, chèvre... (viande, fromage, lait, œufs...) et mise en commun de ces produits.


- Consommation d'eau (toilettes sèches que nous expérimentons depuis 3 ans et notre jardin en profite depuis cette année! Mais aussi machine à laver à vélo, mare, récupération d'eau de pluie, etc.) - Transport : mutualiser les moyens de transport (voitures, notamment...) et « rentabiliser » les trajets, avec, pas exemple, une liste commune de choses à acheter dans un même magasin lorsque quelqu'un prend sa voiture pour y aller. Nous rencontrons trop souvent nos voisins dans les supermarchés !!! Discutons plutôt autour d'un apéro que entre les poireaux et les yaourts, non ?



  • Réduction des déchets : avons nous vraiment besoin de tout ce que nous possédons et consommons et qui produit des déchets (yaourts en pots plastique, barquettes, gâteaux suremballés...) ? Réapprenons à cuisiner, à cueillir, à inventer, à créer !!!

Tout est lié !!! Embellir, réduire nos déchets, consommer ensemble, mutualiser, réapprendre à faire nous-même, créer du lien... Ce ne sont que des pistes, des idées très dispersées qui pourraient se concrétiser si nous le voulons. N'hésitez pas à venir nous rencontrer si vous avez des idées, que vous voulez semer des alternatives grâce à l'association, ou même juste si cet article vous a interpellé...


5 vues

©2020 par Association Viens, vis et deviens : la joie de grandir en liberté.