L'esprit absorbant

L’esprit absorbant est le sujet abordé dans le dernier ouvrage écrit par Maria Montessori. Faisant partie des grands piliers de cette méthode, l’esprit absorbant est une caractéristique et une véritable qualité chez l’enfant. La méthode Montessori, en exploitant cette qualité, va donc parvenir à mieux éduquer l’enfant et à maîtriser l’environnement dans lequel il évolue.
 

1. L’esprit absorbant, qu’est-ce que c’est ?

L’embryon (puis le fœtus) « absorbe » son environnement : les nutriments qui se trouvent dans le liquide amniotique, et également les hormones dégagées par la maman en fonction de ce qu’elle vit et ressent jour après jour. C’est au travers de cela qu’il se forme et se développe.

* Embryon : Au cours de la grossesse, les organes physiques se forment à partir de la cellule œuf. C’est la période embryonnaire.

*Spirituel (ou psychique) : L’enfant est de nature spirituelle et détient des organes psychiques qu’il forment et développent.

* Embryon Spirituel : Période de formation des organes psychiques au cours duquel le jeune enfant a une forme & une nature psychique différente de la nôtre dite « Absorbante ».

Il s’agit donc d’un :

  • Temps fondamental de construction psychique.

  • Temps de la formation de l’homme

Le jeune enfant a le pouvoir de se créer lui-même au travers d’un travail de construction harmonieux entre Son Monde Intérieur & le Monde Extérieur, et simultanément son Corps & son Esprit.

Au cours de ce travail de construction harmonieux l’enfant s’imprègne de son environnement et de sa culture et peut alors :

> S’adapter aux conditions du milieu.

> S’adapter aux situations & Choisir des moyens d’action, en fonction des circonstances et en fonction de qui il est.

L’esprit absorbant définit la capacité innée de l’enfant à absorber tout ce qu’il voit et perçoit dans son environnement. Cette absorption est générale et se fait sans distinction. Ainsi, il absorbe ce qu’il voit, les objets et les gestes, mais également ce qui est intangible comme la notion de la beauté ou encore les sentiments. Le tout (abstrait et tangible) assimilé par l’enfant contribuera à forger sa conscience et il s’en servira pour se construire.

Cette absorption est totalement innée et inconsciente. L’enfant n’a donc pas besoin de fournir des efforts et il ne fait pas également le tri entre ce qu’il doit assimiler et ce qui doit être ignoré. De ce fait, l’esprit absorbant fait partie de la nature de l’enfant et doit être absolument considéré dans son éducation. Il faut aussi savoir que cette absorption est constante. L’enfant assimile tout et tout moment sans distinction du bien et du mal.

2. L’apprentissage de la langue, l’exemple idéal

L’apprentissage de la langue est l’exemple le plus évident et la plus souvent évoquée de l’esprit absorbant. Chez un adulte, apprendre une langue étrangère nécessite beaucoup d’effort, de la répétition et de l’entrainement. Chez un enfant, apprendre sa langue maternelle se fait de manière quasiment inconsciente. Il n’a pas besoin de fournir d’effort et de répéter plusieurs fois. Grâce à cet esprit d’absorption, il parvient à articuler et à maitriser les différentes caractéristiques de la langue facilement.

3. Les périodes de l’esprit absorbant

Maria Montessori parle de l’enfant de la naissance à 3 ans comme d’un « embryon spirituel ». La méthode Montessori avance que la période active de l’esprit absorbant commence à la naissance et se termine vers la troisième année de l’enfant. Pendant cette période, l’enfant enregistre tout de son environnement sans discrimination.

De 3 ans à 6 ans, l’esprit absorbant entre dans sa seconde étape. L’enfant continue alors à absorber beaucoup d’informations, mais de manière plus ciblée. Il s’orientera alors plus vers les objets et les activités qui l’intéressent plus que d’autres.

©2020 par Association Viens, vis et deviens : la joie de grandir en liberté.